Banque en ligne, moyen d’autogestion

shutterstock_58441444_0

Rappel : qu’est-ce exactement qu’une banque en ligne

Aussi appelée banque électronique ou cyberbanque, la banque en ligne est une banque virtuelle, c’est-à-dire sans agence, sans guichet sans conseiller de proximité.

Attention : les banques traditionnelles proposent des sites internet permettant de réaliser pas mal d’opérations via internet. C’est différent de ce qui est analysé ici, à savoir une banque 100% en ligne.

Consulter un simulateur crédit si cela vous intéresse aussi.

L’AUTOGESTION : quelles qualités requiert-elle ou développe-t-elle ?

Comme son nom l’indique l’autogestion sous-entend qu’on se débrouille seul, qu’on n’a personne pour aider, motiver, participer, assurer des choix.

Il faut donc faire preuve d’autonomie, d’esprit d’anticipation, de discipline.

Vous ne recevrez pas de coup de fil de votre conseiller bancaire pour vous signaler que vous êtes dans le rouge, que votre épargne est mal répartie ou toute anomalie flagrante.

Vous ne recevrez pas de relevé mensuel dont la lecture vous alertera sur un prélèvement suspect ou une situation inquiétante.

En autogestion, vous devez vous astreindre à vous connecter régulièrement, vous fixer des points de comparaison et des bilans réguliers.

Mais si vous êtes à la base soucieux de votre évolution financière, la banque en ligne vous fera vous organiser et développer toutes les qualités évoquées.

CHOISIR SA BANQUE EN LIGNE, C’EST DEJA DE L’AUTOGESTION

Pour opter pour une banque plutôt qu’une l’autre, vous allez devoir hiérarchiser vos attentes, établir vos priorités, étudier les offres de chacune d’entre elles et faire votre choix en connaissance de cause.

Quels sont les éléments à comparer ?

– Les services proposés d’abord : sont-ils diversifiés et intéressants ? La banque offre-t-elle des crédits, des opérations boursières, des livrets autres que les classique Livret A, LDD ou livret bancaire, des assurances ?

– Les taux et les tarifs ensuite : des livrets rémunérés, du découvert,  des retraits hors zone euro, des virements, de la gestion, de la carte bancaire, de la rémunération du compte.

Armés de tous ces éléments, vous allez devoir comparer les banques en ligne entre elles et les banques en ligne et les banques traditionnelles.

Et mettre le résultat de votre étude en vis-à-vis de vos projets, de votre mode de fonctionnement personnel.

On est bien là en pleine autogestion.

LES BANQUES EN LIGNES APPORTENT DES OUTILS D’AUTOGESTION

Conscientes des réticences de certains, les banques en ligne font de plus en plus d’offres pour aider l’autogestion, sous forme de services digitaux.

Par exemple, vous pouvez recevoir des alertes sur l’état du solde de votre compte, le dépassement des plafonds retenus, des virements ou débits inhabituels.

Certaines vont même jusqu’à vous proposer une catégorisation automatique de vos dépenses : cela peut être fort utile pour rectifier le tir, prendre conscience d’anomalies ou de dérives, donc  participer à vous autogérer.

Enfin, comme l’absence de documents papier peut  avoir des effets négatifs, certaines banques en ligne proposent aussi des « coffres forts », c’est-à-dire une numérisation et une sauvegarde de vos documents importants.

On est là dans un contexte facilitateur qui responsabilise. On peut donc conclure que la banque en ligne est un moyen d’autogestion vous amenant à une bonne maîtrise de votre patrimoine financier.